Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Vente d’un fonds de commerce : des formalités allégées !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Vente d’un fonds de commerce : des formalités allégées !

L’acte écrit qui formalise la vente d’un fonds de commerce n’a plus à comporter certaines mentions jusqu’alors obligatoires.

Lorsqu’un fonds de commerce est vendu ou est apporté en société, un acte écrit formalisant l’opération est, en principe, établi. Un acte dans lequel il n’est désormais plus obligatoire de faire figurer un certain nombre de mentions jusqu’alors imposées par la loi. Explications.

Des mentions obligatoires...

Même si la vente d’un fonds de commerce peut, en théorie, valablement être conclue par un simple accord verbal, elle fait pratiquement toujours l’objet d’un écrit, le plus souvent rédigé par un professionnel.

À ce titre, jusqu’à maintenant, l’acte constatant la vente (amiable) ou l’apport en société d’un fonds de commerce devait, sauf exceptions, comporter certaines informations. Ainsi, devaient notamment y être indiqués le nom de la personne qui avait vendu le fonds de commerce à l’actuel vendeur ou apporteur, la date et le prix de cette vente, les éventuelles garanties prises sur ce fonds (privilèges, nantissements), les conditions du bail (date, durée, nom et adresse du bailleur) portant sur le local dans lequel le fonds était exploité, ainsi que le chiffre d’affaires et les résultats d’exploitation réalisés au cours des trois exercices précédant celui de la vente. Et faute de contenir ces mentions, censées protéger l’acquéreur, l’acte de vente pouvait, à la demande de ce dernier, être tout bonnement annulé.

À noter : ces mentions n’étaient déjà plus obligatoires (depuis une loi du 9 décembre 2016) en cas d’apport du fonds de commerce à une société qui était détenue en totalité par l’apporteur.

... qui viennent d’être supprimées

Cette obligation vient d’être purement et simplement supprimée, les pouvoirs publics ayant estimé qu’elle n’était pas adaptée aux réels besoins de l’acquéreur, et était donc inutile. Le vendeur d’un fonds de commerce n’est donc plus tenu de fournir à l’acquéreur, tout au moins dans l’acte de vente, les informations énoncées ci-dessus.

Reste que certaines de ces informations sont publiques et peuvent, en principe, être obtenues auprès des greffes des tribunaux de commerce (comptes annuels, nantissements).

À noter : la suppression des mentions légales obligatoires dans l’acte de vente ne prive pas pour autant l’acquéreur d’un fonds de commerce de toute protection. En effet, avant la conclusion de la vente, ce dernier ne manque évidemment pas, avec l’assistance de son conseil (par exemple, son expert-comptable), de recueillir auprès du vendeur les informations qui lui sont nécessaires pour apprécier la consistance et la valeur réelles du fonds (chiffre d’affaires, résultat d’exploitation, nombre de salariés, contrats en cours...). Il peut ainsi engager la responsabilité du vendeur si celui-ci omet de lui communiquer les informations demandées ou dissimule volontairement une information importante.

Art. 1er, loi n° 2019-744 du 19 juillet 2019, JO du 20

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
AFL vente d'un fonds
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
HermèsMatic investit le magasin Hermès de la rue de Sèvres

HermèsMatic investit le magasin Hermès de la rue de Sèvres

Du 7 au 17 juin, HermèsMatic investit le magasin Hermès de la rue de Sèvres.

Hermès inaugure...

4 juin 2017
La plus grande laverie du monde

La plus grande laverie du monde

La plus grande laverie du monde

Dans la banlieue de Chicago, à Berwyn, 304 machines à laver...

24 septembre 2017
le bar à cocktails caché derrière les machines à laver

le bar à cocktails caché derrière les machines à laver

Quand un restaurant africain déserte le 30 rue René Boulanger, une bande de copains bien maligne...

1 octobre 2017
Son linge bloqué dans une laverie pendant 3 jours

Son linge bloqué dans une laverie pendant 3 jours

Júlia, une étudiante espagnole en Staps à la fac de Saint-Brieuc, a vécu trois jours de galère....

8 octobre 2017
Une laverie artistique au Havre

Une laverie artistique au Havre

Saint-Vincent. Musique, chanson, poésie... Une fois par mois, le Lavomatic Tour invite à se...

15 octobre 2017
Par folie, il saccage la laverie : 85 000 € de dégâts

Par folie, il saccage la laverie : 85 000 € de dégâts

Un homme est suspecté d'avoir totalement saccagé une laverie des Ponts-Jumeaux. Le préjudice...

11 février 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus